Copyright © 3G Concepts - 2016-2018 - Tous droits réservés. Créé parGhjuvan’ GIANNINI

Accueil Aviateurs Avions Contact

Les Aviateurs Corses

De la Grande Guerre

SARTORI Lucien Baptiste Valentin originaire de SPELONCATO Sous-lieutenant Observateur au 2° Groupe d’Aviation est Mort Pour La France tué à l’ennemi en 1916 dans la Marne.

Arme d'origine Artillerie. Détaché à l'escadrille C 28 du 9 mai au 10 juin 1915.

Observateur de l'escadrille C 28 du 11 juin 1915 au 21 mars 1916.

Hospitalisé à l'infirmerie de Châlons du 15 au 30 novembre 1915.

Chevalier de la Légion d'honneur et Croix de Guerre avec palme, le 4 janvier 1916

Stage à l'école du tir aérien de Cazaux du 1er au 17 février 1916.

Détaché à la batterie R 2 du 25 au 27 février 1916.

En mission à l'école d'aviation militaire d'Etampes pour passer les épreuves du brevet de pilote militaire du 11 au 12 mars 1916.

Observateur de l'escadrille MF 7 du 21 mars au 28 avril 1916.

Le Sous-Lieutenant Sartori est tué au combat dans les environs de Moronvilliers (Marne), le 28 avril 1916.

Ce jour, il faisait équipage avec le Sous-Lieutenant Philippe Léo. Leur avion a été abattu par la DCA allemande et les deux hommes ont été tués.

Texte de ses trois citations à l'ordre de l'armée :

"Officier qui s'est signalé en toute circonstance par son dévouement et son courage et qui a rendu les services les plus signalés comme observateur en avion. Le 29 septembre 1915, ayant eu son avion très gravement endommagé par 60 éclats d'obus au cours d'un vol de surveillance des batteries ennemies, n'a cependant atterri qu'après accomplissement complet de sa mission."

"Officier du plus grand mérite et d'une bravoure à toute épreuve. Déjà titulaire de 3 citations à l'ordre, tant dans l'artillerie que dans l'aviation. Le 29 décembre 1915, a exécuté une reconnaissance de 2 heures au-dessus des lignes ennemies, sous un feu d'artillerie continu et particulièrement violent, au cours de laquelle il a dû livrer combat à un avion de chasse ennemi. Est rentré avec 31 balles de mitrailleuses et 10 éclats d'obus dans son avion, après avoir réussi un réglage de tir et en rapportant des renseignements importants."

"Officier remarquablement doué qui joignait à des connaissances professionnelles étendues des qualités d'entrain, de courage et de décision qui en faisait un excellent observateur. Le 28 avril 1916, chargé d'une reconnaissance à l'intérieur des lignes ennemies, a trouvé une mort glorieuse en la poursuivant en dépit d'un tir d'artillerie très précis qui a fini par mettre le feu à son appareil et l'abattre au sol."

SARTORI Lucien Baptiste Valentin